Justification d'inscription sur la Liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO


date d'inscription - 2001
critères remplis - 3,4,6


Critère 3

Les églises de la Paix sont un héritage grandiose de la tolérance religieuse témoignée par la branche autrichienne de la dynastie des Habsbourg - des catholiques envers la population protestante de Basse Silésie, en raison de l'abandon d'un long conflit religieux.

Critère 4

En raison des interdictions émises par la monarchie régnant alors sur ces territoires, l'établissement des églises de la Paix a exigé des méthodes de construction pionnieres, la résolution de difficultés architecturales et de construction jusqu'alors jamais rencontrées, surtout sur le compte de l'architecture en bois. Le fait que malgré le scepticisme universel vis-à-vis de la durée et de la solidité des objets érigés, ils aient duré jusqu'à aujourd'hui, participe à leur admirable exception.

Critère 6

Les églises de la Paix portent l'héritage exceptionnel du développement particulier d'un genre de force politique dans l'Europe du XVIIe siècle, dotée d'une énorme puissance spirituelle et d'un fort engagement.

Les églises de la Paix à Jawor et Swidnica sont les plus grands objets sacrés construits en Europe selon un squelette. Pourtant leur valeur architectural est bien moins importante que la valeur qu'elles transportent. Les églises protestantes, construites toutes deux à moitié en bois, furent érigées à la moitié du XVIIe siècle, après la fin de la Guerre de Trente Ans qui a dévasté de grands territoires européens. En signant le traité de Westphalie en 1647, le monarque autrichien permettait aux protestants de Basse Silésie la construction de trois "églises de la paix". Elles devaient remémorer la fin d'une guerre destructrice et la fin d'un conflit religieux. Les deux chapelles d'origine ne devaient pas rappeler les églises traditionnelles. Elles devaient être construites de matériaux communs, et situées à la distance d'une canonnade des murs de la ville. Et ainsi se sont dressées les deux plus grandes constructions de pierre et de bois en Europe - "chapelles mandatées". Paraissant humbles de l'extérieur, les deux possedes un intérieur baroque richement décoré.

"Emouvante dans son expression d'une symbolique anti-guerriere - les chapelles érigées en signe de la fin d'une guerre durant trente ans et en signe de la fin d'un conflit religieux."


Nom du bien:  Église luthérienne de la Paix à Jawor



Situation géographique: la ville de Jawor est située au cour de la Voivodie de Basse-Silésie, dans le cadre de Chojnowska Plateau, à 5 kilometres du pied des Sudetes, et sur la rive droite de la rivière Nysa Szalona.

Catégorie de bien: bien culturel


Zone proposée pour inscription: L'église de Jawor avec ses environs

Situation légale:

statut juridique: la propriété de diocèse de Wroclaw;
structure de la gestion: Conservateur Général et Provincial des monuments historiques


L'église évangélique de la Paix à Jawor en 1654 est une de deux églises de Silésie construites selon le projet d'A.Saebisch. Cette construction sacrée peut accueillir environ 6000 personnes. À l'intérieur se trouve des décors baroques du XVIIe siècle et 180 vitraux présentant des scenes de l'Ancien et du Nouveau Testament composent une superbe épitaphe extérieure.

 

 

There are no translations available.

Średniowieczne Miasto Toruń, Stare Miasto w Zamościu, Puszcza Białowieska, Kościoły Pokoju w Jaworze i Świdnicy, czy kopalnia soli w Wieliczce, zajmują honorowe miejsca obok takich osobliwości, jak paryskie wybrzeża Sekwany, Wielka Rafa Koralowa w Australii, Tadż Mahal w Indiach, czy egipskie piramidy.